Bon de commande

La culture du Haricot de Soissons

parcelle de haricot de Soissons

 

   Le semis intervient lorsque les gelées ne sont plus à craindre et que la terre est réchauffée. Le premier mai est la date de référence pour l’ensemencement de la culture. Le dicton du jardinier dit « haricots semées à la St Didier, des haricots plein le panier … ! ».

Le sol doit être ressuyé et sa température supérieure à 12°C afin d’avoir une terre réchauffée et de l’humidité pour favoriser le germe de la graine.

Le haricot déteste les terres battues qui engendrent des levées irrégulières. Le semis peut se faire en pocket de plusieurs graines mais le plus souvent est linéaire. Les graines espacées d’une vingtaine de centimètres sont déposées dans le sillon et recouvertes de quelques centimètres de terre car un dicton nous dit que « le haricot doit voir partir le jardinier ! ».

Notre haricot est une légumineuse qui est capable de fixer l’azote atmosphérique et de le restituer au sol, jouant un véritable rôle d’engrais naturel. 

 

Le haricot est une culture rustique qui demande peu voir pas de traitements phytosanitaires. Les producteurs sont proches de l’environnement et favorisent le désherbage mécanique. Un buttage sur le rang est recommandé lorsque la plante atteint 10 à 20 cm de haut (les deux premières feuilles déployées). L’eau et la chaleur sont les éléments clés de la réussite du bon développement de cette légumineuse.

Certains producteurs se sont équipés d'un système d’irrigation afin d’apporter de l’eau en cas de manque à certaines périodes critiques notamment au semis, à la floraison et à la formation des gousses. Nous coupons les pieds des haricots de façon à garantir une maturité parfaite des grains avant les gelées. Cela permet également d’avoir une végétation moins dense afin de limiter le nombre de passage et de faciliter la récolte. La date d’intervention est entre le 15 et 20 septembre en fonction des années. La plante va donc se dessécher et les cosses ne seront récoltées qu'une fois sèches à partir d'octobre.

Les principaux ravageurs qui peuvent nuire au bon développement du haricot sont la mouche des semis, les limaces et de la bruche.

La récolte s’effectue à la main quand la gousse est bien sèche et que le grain est à maturité. La gousse est délicatement décrochée de sa tige pour être ensuite stocker dans un endroit sein et ventilé. Elle a lieu entre le 1er Octobre et le 15 novembre en fonction des conditions météorologiques et des surfaces à récolter.

L'égrainage est un moment apprécié par les producteurs car c’est le fruit de plusieurs mois de travail…  Les haricots sont aussitôt stockés en palox et ventilés pour que l’humidité du grain redescende autour de 16°c pour une bonne conservation.

Une fois notre haricot séché, le tri se fait à la main. Un passage au froid de plusieurs jours est exécuté. Une culture d'exception... Le Haricot de Soissons demande à ses producteurs du temps et une attention de tous les jours.

la cueillete des premières gousses de haricot de Soissons